Lettre n°7 - De l'artiste à l'acquéreur.


PDF

 

Paris, le 24 mai 2016,

 

Chère équipe de la Bibliothèque Kandinsky,

 

Tant de jours ! Tant de nuits ! Et tant d’hivers.

Il est 17h10 et nous prenons conscience que cinq cent soixante-six jours se sont écoulés depuis le début de notre négociation, le 4 novembre 2014. Si nous sommes loin des deux mille six-cent dix jours de négociation ayant menés à la création de l’Organisation Mondiale du Commerce, force est de constater que l’immobilisme que nous avions appelé de nos vœux dans notre première lettre s’est réalisé. 

Mais aujourd’hui, les gens sont prêts et les sondages nous sont favorables : le temps est venu d’en finir et de cosigner notre OMC à nous.

Et pour aboutir, il va nous falloir faire des compromis... 
De notre côté, nous comprenons votre dernier refus. Peut-être avez-vous eu l’impression que nous tentions d’escamoter l’issue de la négociation, d’en faire notre seul avantage, vous tournant en dérision ainsi que vos supérieurs… La  vérité, c’est qu’il nous tient vraiment à cœur que cette négociation s’achève dans une fusion : cinq cent soixante-six jours de vie commune, on ne peut pas faire comme si ça n’existait pas. 

Nous n’emprunterons donc cette fois aucun chemin sinueux pour vous faire une nouvelle proposition et nous limiterons à améliorer notre demande : 

1/ Nous abandonnons l’idée de confisquer vos bouches, mais pas celle de ravir vos mots. Nous vous proposons d’écrire et de dire à votre place le discours d’entrée de l’édition PIF sous-titrée « La Critique d’art » dans vos collections, discours qui portera sur l’opportunité pour le Centre Pompidou d’en faire l’acquisition. Car si vous ne procédez pas à une sévère critique de cet objet, qui le fera ? 

2/ Et pour que la proposition soit égalitaire, nous proposons également de vous confier nos propres pensées et nos propres mots. Faites-en ce que bon vous semble, nous vous les offrons de bon cœur. 

 

Proposition d'échange de l'artiste a l’acquéreur :

 

Dans l'attente de votre réponse, Mesdames, Messieurs de la Bibliothèque Kandinsky, Veuillez agréer nos sentiments distingués.

aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii.